Partagez si vous voulez

Comment fixer ses objectifs pour les atteindre - Boris Amiot - Coaching confiance en soiJe pense qu’une des plus grandes sources de frustration dans la vie, c’est de se dire qu’on va changer quelque chose, d’en prendre la décision, de se fixer ses objectifs en se répétant que cette fois, c’est la bonne, mais de faire le constat des semaines, des mois, voire des années plus tard qu’on en est toujours au même point. On en retire des sentiments de déception, d’impuissance, de regret, de culpabilité… Bref, rien qui ne permette d’améliorer sa confiance en soi pour avancer vers un avenir serein. C’est même au contraire le meilleur moyen de se saborder dans son développement personnel.

Si cela peut vous rassurer, selon un sondage, l’année dernière, 91% des français ont pris une fois encore de bonnes résolutions, et 85% des mêmes français ont déclaré ne jamais les atteindre. Intéressant n’est-ce pas ? C’est comme si c’était finalement dans la nature humaine de ne pas tenir ses engagements envers soi-même. Mais ce n’est pas une fatalité et je vais vous expliquer comment sortir de ce bourbier universel.

Faire le point avant de fixer ses objectifs

Tout d’abord, ce n’est pas du temps de perdu de faire un petit point sur sa vie pour en avoir une vision globale et redéfinir ses priorités. Il est impossible de démarrer des changements de manière efficace sans prendre 5 minutes pour se poser et y réfléchir. La roue de la vie est un exercice parfait pour cela et je vous invite fortement à le faire.

Une fois que vous savez quels domaines de vie vous aimeriez voir évoluer, vous pouvez prioriser ce qui est le plus important pour vous. Pendant tout le cheminement que je vous propose, essayez de ne pas penser qu’avec votre tête mais aussi avec votre cœur, avec vos tripes. Lâchez le mental et allez voir de temps en temps ce que vous ressentez dans votre petit cœur quand vous vous projetez dans un changement ou dans un autre. La tête et le corps doivent marcher ensemble, sinon, tôt ou tard, vous allez avoir droit à une mutinerie.

Il ne reste ensuite plus qu’à fixer ses objectifs.

Voilà.

Et c’est souvent là que ça coince parce que les objectifs qu’on se fixe sont souvent trop flous, ou impossibles à mesurer ou encore sans repères temporels, si bien qu’on ne sait jamais à quel moment on va pouvoir franchir la ligne d’arrivée. On sait à peu près ce qu’on veut et on se dit que c’est bien suffisant. Que nenni. Un objectif qui mérite d’être atteint mérite que vous preniez soin de lui.

Fixer ses objectifs avec la méthode SMART

Quoi encore ce gros mot ! Oui, vous connaissez sans doute cette méthode puisque tous les bons sites de management ou de développement personnel l’ont abordée. Elle est simple et a le mérite d’être complète et efficace. Je ne ferai pas l’affront de vous la détailler en long en large et en travers. Je vais juste vous rappeler rapidement ce qui se cache derrière l’acronyme S.M.A.R.T. : Spécifique, Mesurable, Atteignable (ou Attrayant selon les versions), Réaliste et Temporel.

Spécifique

Votre objectif doit être spécifique, c’est à dire qu’il doit être le moins général et le plus concret possible. Je vous donne un exemple d’objectif non spécifique : je voudrais être heureuse. En fait, c’est simple, si votre objectif ne comprend qu’un seul mot de quelque chose que vous ne pouvez pas toucher ou bien filmer avec une caméra, c’est qu’il faut le rendre plus spécifique. Le risque sinon, est de ne jamais l’atteindre.

Pour vous aider à définir un objectif spécifique, la visualisation peut être très aidante, mais j’y reviendrai après.

Mesurable

Vous devez avoir des indicateurs vous permettant de vérifier que votre objectif est bel et bien atteint. Ces indicateurs peuvent être chiffrés, en temps, en distance, en fréquence, peu importe… Mais pas nécessairement. Vous pouvez vous demander par exemple à quoi les autres verront que vous êtes en train de progresser, et à quoi verront-ils que vous avez atteint l’objectif que vous vous êtes fixé ? La mesure peut aussi se faire via une échelle émotionnelle. Par exemple : je voudrais sur une échelle de la confiance en soi allant de 1 à 10, me sentir à 8 dans telle situation. Ce 8 doit alors correspondre à une réalité intérieure pour vous.

Atteignable

Votre objectif doit être atteignable, ceci implique plusieurs choses. La première est qu’il ne doit dépendre que de vous. Si vous vous fixez comme objectif d’obtenir une augmentation par exemple, dans la mesure où ça n’est pas entièrement sous votre contrôle, ça n’est pas “atteignable” au sens où on l’entend ici. La seconde chose est que votre objectif doit être suffisamment motivant (Attrayant) pour que vous ayez envie de parcourir le chemin qui vous en sépare. L’écueil courant est de fixer ses objectifs en étant soumis à une volonté de faire plaisir, d’être conforme à des attentes extérieures, ce qui est en général voué à l’échec.

Comment fixer ses objectifs pour les atteindre - Boris Amiot Coach en développement personnel à Marne la Vallée (77)

Enregistrez cette image dans Pinterest
pour retrouver facilement cet article 😉

Réaliste

Un objectif réaliste est un objectif qui tient compte de toutes vos contraintes personnelles dans la vie qui est la vôtre. Disposez-vous du temps, de la mobilité, de l’énergie, des ressources financières nécessaires pour pouvoir l’atteindre ?

Temporel

Ou temporellement défini. C’est probablement l’étape qui est la plus souvent négligée quand on se fixe de bonnes résolutions, alors qu’elle est pourtant cruciale. Si vous ne vous fixez pas d’échéances, si vous ne balisez pas votre chemin par des repères temporels, vous prenez le risque d’ouvrir les yeux à la fin de l’année et de constater que vous n’avez pas encore commencé à œuvrer, ou bien alors que vous vous êtes égaré en route. Les échéances permettent de corriger le tir si nécessaire, de réajuster le plan, de prendre conscience des obstacles et de les surmonter.

Rêver pour fixer ses objectifs

Vous avouerez que tout ceci est intéressant mais demeure malgré tout assez théorique. Et il n’en reste pas moins difficile de fixer ses objectifs quand on se sait pas trop encore ce qu’on veut ou même ce qu’on ne veut plus. C’est pourquoi je vous propose un peu exercice qui devrait vous plaire. Il ne consiste pas à se creuser la tête pour chercher son objectif mais à se laisser aller à une rêverie.

C’est très simple, il suffit de fermer les yeux pour faire une petite visualisation. Imaginez qu’un miracle a eu lieu dans la nuit et que vous vous réveillez le matin en découvrant peu à peu les différents changements. Ca commence sans doute avant même d’ouvrir les yeux, dans votre corps : comment vous sentez-vous ? Vous allez ensuite découvrir où vous êtes, avec qui, ce que vous faites pour démarrer votre journée, puis ce que vous faites dans le reste de votre journée, etc.

Voir, entendre, ressentir

Prenez le temps de faire cette visualisation en voyant tout ce qu’il y a voir, écoutant tout ce qu’il y a à entendre et ressentant tout ce qu’il y a à ressentir, surtout si c’est agréable. N’ayez pas peur de vous attardez sur les détails, comme si une caméra vous suivait plus ou moins en temps réel. Lorsque votre journée est finie et que vous allez vous couchez, vous pouvez revenir dans l’ici et maintenant.

Vous avez peut être maintenant une vision un peu différente de votre objectif. Vous pouvez maintenant vérifier si votre objectif correspond bien aux critères SMART. Est-il bien Spécifique ? Mesurable ? Atteignable ? Réaliste ?

Napoléon Hill disait qu’un objectif n’est rien d’autre qu’un rêve avec une échéance. Dites-vous alors simplement que ce rêve n’est qu’une vision du futur et positionnez-le dans le temps. Ca sera votre échéance ultime et le Temporel de votre objectif SMART. Mais pour y arriver, vous allez devoir passer par d’autres échéances : celles de vos étapes intermédiaires.

Définir les étapes pour atteindre ses objectifs

Retournez faire un tour mentalement à ce moment où votre objectif est atteint. C’est agréable n’est-ce pas ? Vous avez le droit de prendre autant de temps que vous voulez pour en profiter. Demandez-vous ensuite la dernière chose que vous ayiez dû accomplir pour pouvoir arriver là. Remontez un tout petit peu le temps. Quelle a été la dernière étape sur le chemin qui vous a mené à ce résultat positif ? En quoi consistait-elle ? A quand remonte-t-elle ? Notez-la, datez-la et remontez encore un peu dans le temps pour trouver l’étape précédente.

Quand vous serez remonté dans le temps jusqu’au “jour d’aujourd’hui’, pour utiliser un barbarisme populaire, vous aurez votre plan d’action, pas à pas, jusqu’à l’aboutissement de votre projet.

Une dernière vérif’

Refaites ensuite le chemin dans le sens normal du temps et voyez si quelque chose coince ou pas. Si c’est fluide, vous savez que rien ne devrait pouvoir vous arrêter en chemin et il y a de fortes chances pour que vous puissiez atteindre votre objectif. Si en revanche, vous sentez que quelque chose coince, si vous imaginez des difficultés insolubles, si vous vous sentez incapable de franchir une ou plusieurs étapes, ou si vous ne parvenez à distinguer les étapes, c’est sans doute que vous allez avoir besoin d’aide pour dépasser les blocages.

Selon le sondage, 57% des français estiment avoir besoin d’un accompagnement pour pouvoir concrétiser leur bonnes résolutions et atteindre leurs objectifs. Et vous ? Partagez en commentaire votre objectif pour cette nouvelle année, je vous dirai s’il est “SMART” ou non 😉

Cet article participe à l’évènement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” du blog Devenez meilleur sur lequel vous pouvez trouver de nombreux articles comme celui sur le pomodoro, une technique que j’utilise régulièrement.


Partagez si vous voulez

Faites le point sur votre vie en moins de 5 minutes

et prenez les meilleures décisions possibles pour votre avenir !

Votre Roue de la Vie

GRATUIT