Comment tenir ses bonnes résolutions pour énerver tonton Michel

Comment tenir ses bonnes résolutions pour énerver tonton MichelAhh ! Les bonnes résolutions du début de l’an ! Nous y voilà ! Les fêtes de fin d’année sont propices à la question et avec les amis comme avec la famille, on se sent parfois attendu au tournant. On a déjà échoué tellement de fois qu’on hésite à répondre. On serait presque devenu superstitieux : c’est comme un vœu qui perdrait toute chance d’être exaucé si on le prononçait. On n’ose plus rien dire, de peur de se décevoir soi-même. Une fois de plus.

Cette histoire est tellement courante, que dans l’inconscient collectif, les mots “bonne résolution” sont devenus synonymes d’échec programmé. A tel point que quand tonton Michel vient vous voir cette année encore en disant avec un air de défi : “Alors, c’est quoi tes bonnes résolutions ?”, vous répondez un truc du genre : “J’en prends pas, je trouve ça débile”, ou encore “J’ai pris la résolution de ne plus en prendre, ah, ah !”

Si vous êtes comme je l’ai été, incapable de tenir une bonne résolution plus de 5 jours, au fond de vous se terre sans doute un sentiment d’inachevé. Il recouvre toutes les choses que vous auriez aimé pouvoir faire, il y a déjà des années ! Au fond de vous, il y a peut-être la tristesse de l’impuissance. Vous pensez qu’il est impossible de lutter contre vous-même. Vous vous êtes résigné et vous en éprouvez une forme de culpabilité. Car vous savez qu’au delà des bonnes résolutions, ce qui compte serait que vous puissiez changer quand vous le voulez. Vous pourriez ne plus subir votre existence mais en devenir acteur si vous pouviez ne serait-ce qu’accomplir ce petit changement. Mais vous n’y arrivez pas. Et je vais vous dire pourquoi vous n’y arrivez pas :

Il vous manque une méthode.

Ça tombe bien, j’en ai une à vous proposer.

La bonne résolution, la phrase qui commence par “Cette année, je…”, c’est ce qui brille au loin dans le futur. Les raisons qui font qu’on ne l’atteint pas sont les suivantes :

  • soit ça ne brille pas assez fort,
  • soit on ne trouve pas le bon chemin,
  • soit des obstacles imprévus nous barrent la route,
  • soit parce qu’on ne se fixe pas d’échéance, ça continue de briller au loin, comme un arc en ciel qui s’éloigne à mesure qu”on avance.

Pour éviter cela, il suffit de se poser en amont les bonnes questions :
Pourquoi ? Comment ? Quand ?

Pourquoi ces bonnes résolutions ?

Pourquoi voulez-vous prendre cette décision ? Que gagneriez-vous à changer et que perdriez-vous à ne pas changer ? Pourquoi c’est important pour vous de changer ? Ces questions doivent mettre en lumière des valeurs qui sont importantes pour vous : santé, amour, liberté, réussite, etc.

Il y a une chose que toutes les grandes marques et les publicitaires ont bien compris : la motivation nait de l’émotion.
Et l’émotion, c’est quoi ? C’est le résultat de la satisfaction ou de l’insatisfaction d’un besoin. La publicité crée des raccourcis entre vos besoins et la stratégie qu’elle prévoit pour vous : acheter. Vous pouvez, de la même manière, recréer le lien entre votre stratégie (votre bonne résolution) et les émotions liées à la satisfaction de vos besoins.

Prenez le temps d’imaginer comment ce sera quand vous aurez réussi à obtenir ce que vous voulez. Que voyez-vous ? Qu’entendez-vous ? Que ressentez-vous ? Où le ressentez-vous ? Faites vous-même la publicité de votre bonne résolution : faites monter l’émotion. Vous pouvez augmenter le contraste de vos images mentales pour faire briller davantage votre objectif et ressentir plus fort les émotions, ou alors augmenter la lumière, saturer les couleurs, etc.

Cet article participe à l’évènement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” du blog Devenez Meilleur. J’apprécie beaucoup ce blog, et en fait mon article préféré est celui-ci. Cliquez ici pour voter pour mon article si vous l’aimez !

De la même manière, vous pouvez imaginer comment vous vous sentiriez si vous n’obteniez pas ce que vous souhaitez. Vous créerez ainsi un effet de contraste qui renforcera votre motivation.

Plus vos émotions seront fortes, d’un côté comme de l’autre, plus la motivation sera grande.
Si vous ne ressentez pas d’émotion particulière, vous pouvez demander pour qui ou pour quoi vous prenez cette résolution. Probablement pas pour vous. Et dans ce cas le succès est très incertain.

Comment réaliser ces bonnes résolutions ?

Le rêve, c’est bien beau. Mais ça ne suffit pas. Des études ont été réalisées sur la visualisation positive et ont montré que la visualisation seule n’améliorait pas les chances d’obtenir ce qu’on souhaite. Elle est bénéfique en revanche quand elle s’accompagne d’un plan.

Il vous faut donc un plan. Comment allez-vous faire pour obtenir ce que vous voulez ? Quelles sont les étapes qui vont vous mener à la réussite ? Et dans le détail :  y a-t-il des sous-étapes ? Quel sera le premier plus petit pas que vous ferez en direction de votre objectif ? Le second ? Et ensuite ?

Quand vous penserez avoir le plan, vous n’en serez qu’à la moitié du plan.

Comme un certain H. Smith, j’adore qu’un plan se déroule sans accroc. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Il va vous falloir envisager les pires obstacles et trouver des solutions pour passer outre. Qu’est-ce qui pourrait vous empêcher d’atteindre votre objectif ? Quels pourraient être les obstacles extérieurs ? Quels pourraient être vos propres freins ? Que ferez-vous alors pour l’atteindre malgré tout ? Comment ferez-vous concrètement ?

Si vous ne faites pas cela, il y a toutes les chances pour que vous baissiez les bras au premier obstacle. Et ça, ça ferait bien marrer tonton Michel.

Tout à l’heure je vous ai proposé de réaliser la publicité de votre bonne résolution. Je vous propose de passer à un niveau supérieur et d’en faire un film, avec tous ses rebondissements et sa fin heureuse. Vos informations doivent être suffisamment précises pour qu’on puisse faire un film, un documentaire sur la manière dont vous avez réussi malgré les obstacles.

Quand accomplir ses bonnes résolutions ?

Vous êtes déjà bien équipé pour commencer à obtenir ce que vous voulez. Il ne vous manque plus qu’une seule chose : la temporalité. Si vous ne précisez pas à quel moment aura lieu chacune des étapes, et surtout la première, vous risquez fort de ne jamais passer à l’action et de courir éternellement après un rêve inaccessible.

Il va vous falloir tout d’abord évaluer le temps que prendra chacune des étapes. Fixez-vous ensuite des échéances et respectez-les. Notez chacune des étapes dans votre agenda et traitez-les avec le même respect qu’un rendez-vous important. Vous êtes important. Votre rêve est important. Vous méritez de vous consacrer un peu de temps pour devenir qui vous voulez être, pour faire ce qui vous tient à cœur et pour obtenir ce que vous désirez. Si vous n’en êtes pas absolument convaincu, votre première bonne résolution devrait être de le devenir.

Conclusion

C’est étrange de parler de bonnes résolutions comme s’il pouvait en exister de mauvaises, non ?
Enfin, peu importe. Trois questions suffisent pour réaliser vos bonnes résolutions : Pourquoi ? Comment ? Quand ?
C’est ainsi que la résolution se prépare, elle est l’aboutissement d’une motivation et d’une réflexion.

C’est l’alchimie entre le rêve et le pragmatisme qui est la clé de la réussite. Un travail de concours entre vos émotions et votre raison, le cœur et la tête. Nous avons les deux, nous sommes les deux, nous ne pouvons nier l’un au profit de l’autre, sous peine d’échouer. Ces trois questions permettent d’aligner le corps et l’esprit. Aucune astuce ne sera vraiment efficace sans cette cohérence.

Alors, tonton Michel, c’est quoi tes bonnes résolutions ? 😉

Partagez cet article s’il vous a plu parce qu’il pourrait aider d’autres personnes.

Aidez-moi à aider +
  • 16
  •  
  • 6
  •  
  •  
  •  
    22
    Partages
  • 22
    Partages

2 Commentaires

  1. Très cher Boris, mais comment as-tu donc su que j’avais un tonton Michel ?!! Merci pour ton article. Je n’ai lu le jour de sa publication, et aujourd’hui, alors que je réfléchissais à cette idée de bonnes résolutions, je suis venue le relire. C’est donc qu’il est très utile !!! Et très clair… Bonne année à toi, ainsi qu’à ce chouette blog qui regorge de pistes à explorer, d’idées à mettre en pratique, comme autant de petits cailloux semés sur le chemin pour nous aider à nous orienter…

Laisser un commentaire