Hypersensibilité : comment faire face aux évènements

Développement personnel Boris Amiot Hé Magazine

Article hypersensibilité - Boris Amiot - Hé Magazine

Comment faire face aux évènements quand on est hypersensible ?

L’hypersensibilité concernerait 15 à 25% de la population, hommes et femmes confondus. Il ne s’agit donc pas d’une pathologie mais bien d’une part de notre humanité. Si certains reconnaissent leur sensibilité comme une force, pour d’autres, elle peut être source de souffrance et de frustration au quotidien. En effet, une sensibilité supérieure à la moyenne peut créer de l’incompréhension de la part de l’entourage qui considère certaines réactions comme « extrêmes ». Montagnes russes émotionnelles, sentiment de décalage, difficultés relationnelles, mauvaise adaptation sociale, anxiété face à l’avenir, sont le lot des hypersensibles. Nous questionnons alors notre « normalité » et la remise en question nous entraine dans le cercle vicieux de la perte d’estime de soi, parfois jusqu’à la dépression.

L’hypersensibilité est un trait de caractère parfois associé à certaines réalités neurologiques comme le haut-potentiel. Rien ne sert de lutter contre son hypersensibilité, on ne s’en débarrasse pas comme d’un mauvais rhume, elle fait partie de nous et elle mérite simplement d’être apprivoisée. Nos émotions, tout comme notre niveau d’énergie, sont une sorte de GPS intérieur qui nous indique la route à suivre pour satisfaire nos besoins. Les hypersensibles ont juste un GPS qui parle plus fort que les autres. Plus nous refusons d’écouter nos sensations internes, plus elle se manifestent avec vigueur et parfois dans des moments parfaitement inappropriés. Plus nous cherchons à contrôler nos émotions, à les nier, à mettre la couverture dessus en se disant qu’« on n’a pas de raison de ressentir ça », et moins en réalité nous les maitrisons.

Chers amis hypersensibles, j’ai une bonne nouvelle pour vous : il est possible de vivre sa sensibilité de manière plus apaisée. En reprenant la responsabilité de tout ce qu’on ressent, les évènements et l’environnement extérieur ne sont plus vécus comme une agression. En identifiant nos besoins, nous reprenons de l’autonomie et de la confiance. Notre bulle de protection peut alors s’élargir pour nous laisser vivre des choses nouvelles dont on peut tirer de la satisfaction voire de la fierté. L’enjeu de l’hypersensibilité n’est pas d’être accepté par les autres, au risque d’essayer de se conformer dans un monde où la sensibilité est justement manquante, mais de s’autoriser à être soi-même et en paix avec ses émotions aussi tumultueuses soient-elles.

Voici quelques pistes de changements pour apprendre à composer avec votre sensibilité :

  • Ne pas se comparer aux autres
  • Sortir des interprétations et des jugements
  • S’entourer de personnes bienveillantes
  • Eviter les infos et choisir soigneusement les films qu’on regarde
  • Respecter une hygiène de vie et surtout son sommeil
  • Briser le silence et sortir de la solitude
  • Accueillir avec tendresse tout ce qui nous traverse
  • Réapprendre à respirer (respiration diaphragmatique ou cohérence cardiaque)

Vous pouvez également lire cet article sur le même sujet : Quand l’hypersensibilité trouble la confiance en soi