Arrêter de fumer grâce à la visualisation

arrêter de fumer grâce à la visualisationEn tant qu’ancien fumeur, je peux témoigner de la difficulté que l’on peut avoir à arrêter de fumer. En tant qu’ancien fumeur, je peux aussi témoigner de la facilité que l’on peut avoir à arrêter de fumer. Eh oui ! En fait, “c’est dur d’arrêter”, ce n’est qu’une histoire qu’on se raconte et qui conditionne en partie notre succès.

En premier lieu, si vous voulez arrêter de fumer : bravo ! C’est probablement une des meilleures décisions de votre vie et je vous félicite d’avoir ce courage ! Et vous allez y arriver ! Et facilement ! N’écoutez pas les gens qui n’ont pas réussi. N’écoutez pas vos propres histoires d’échec. Et n’écoutez pas les médicaments ou les substituts qui vous font croire que vous avez besoin d’une béquille. Il est extrêmement facile d’arrêter de fumer et c’est parce que vous serez convaincu(e) de ça que vous allez y arriver.

À la recherche de la liberté

Lorsque j’étais moi-même fumeur, j’avais conscience d’être esclave de l’objet cigarette. Au plus profond de moi, je sentais que si j’arrivais à me défaire de cette dépendance, alors j’aurais prouvé que j’ai la force de faire tout ce que je veux, d’être exactement qui j’ai envie d’être, de reprendre tout le pouvoir sur ma vie. Je pense qu’arrêter de fumer est l’acte le plus symbolique qui soit (pour un fumeur) pour reprendre son destin en main.

J’attache beaucoup d’importance à communiquer sur l’arrêt du tabac (Cf. 3 choses à faire pour changer le Monde). Parce que je rêve de vivre dans un monde où les gens sont libres et autonomes.

Libertéééééééééééé !

C’est à peu près ce que mon corps et mon coeur ont crié à l’intérieur quand j’ai arrêté de fumer. J’y suis arrivé facilement. Et chaque jour depuis, je me sens un peu plus libre. Je vous propose 3 exercices de visualisation qui vous aideront à passer à autre chose.

1. Arrêter de fumer dans sa tête d’abord

La préparation est bien souvent ce qui fait la différence entre les gens qui réussissent à arrêter de fumer facilement et les autres. Tout d’abord, faites ce petit exercice Ecrire pour changer : lister avantages et inconvénients.

Si vous vous sentez prêt(e) à changer, fermez les yeux. Pas maintenant, finissez de lire d’abord 😉 Choisissez un moment où vous pouvez être au calme, améliorez votre détente par la respiration si besoin, puis, fermez les yeux. Imaginez comment ce sera quand vous aurez arrêté de fumer.

Vous y êtes. Vous avez arrêté de fumer depuis plusieurs mois maintenant. Pour chaque question ci-dessous, prenez le temps, les yeux fermés, de vous projeter dans le futur et de vivre ce que vous avez à vivre pour bien vous en imprégner. Répondez à chaque question en disant successivement : “Je vois… J’entends… Je ressens…” et surtout prenez bien le temps de voir, d’entendre et de ressentir.

Vivre le futur comme un souvenir

  • Qu’est-ce qui a changé dans votre vie ? Que faites-vous de différent ? Et quoi d’autre ? Et quoi encore ?
  • A quoi les autres voient-ils que vous avez arrêté de fumer ? Que remarquent-ils de différent chez vous ?
  • Comment vous félicitent-ils de cette réussite ? Pensez à chacun de vos proches.
  • (n’oubliez pas, pour chaque question : Je vois… J’entends… Je ressens… ;-))
  • Une personne qui vous est chère veut arrêter de fumer à son tour, que lui dites-vous ? Imaginez la conversation.
  • Comment est-ce que cette réussite nourrit vos espoirs pour l’avenir ? Qu’est-ce que ça vous donne l’énergie (ou la confiance…) de faire que vous n’auriez pas fait avant ?

Vous pouvez compléter votre tableau d’avantages et d’inconvénients que vous avez réalisé dans le premier exercice si vous découvrez des choses nouvelles. Faites cet exercice très régulièrement (au moins une fois par jour), quitte à ne répondre qu’à une seule question à chaque fois. Mais à condition de bien prendre le temps de vivre la situation. Surtout, continuez à fumer comme vous avez l’habitude de le faire. C’est sans doute encore trop tôt pour changer. Alors, fumez.

A quoi sert cet exercice ?

C’est simple, l’inconscient ne fait pas la différence entre la réalité et l’imaginaire, entre un souvenir réel et un souvenir construit. Plus vous allez imaginer les bienfaits de l’arrêt du tabac, plus ça sera “possible” pour votre cerveau. Selon le principe de la loi d’attraction, votre inconscient fera le maximum pour que votre réalité se rapproche le plus possible du monde que vous aurez dans la tête, sans que vous ayez à faire d’effort conscient.

2. Comprendre les motivations profondes

Une fois de plus, vous allez pouvoir fermer les yeux. Vous allez maintenant identifier pour quelle raison cela vous parait plus fort que vous de fumer. Bien évidemment, il y a une dépendance chimique à la nicotine. Mais cette dépendance est relativement faible et de courte durée en comparaison avec la dépendance psychologique. Cette dépendance psychologique est assurée par une partie de vous-même qui trouve un “bénéfice” à la cigarette.

Imaginez cette partie de vous qui vous pousse à fumer. Donnez-lui une apparence humaine. Imaginez-la comme si elle était devant vous. Comment est-elle ? Ressemble-t-elle à quelqu’un que vous connaissez ? Un proche ? Un parent ? Une version plus jeune de vous-même ? La version de vous-même que vous étiez quand vous avez commencé à fumer ? Ressemble-t-elle à nulle autre personne ? Comment est sa posture physique ? Sa peau ? Comment sont ses yeux ? Que vous inspire-t-elle ?

Identifier le besoin

Selon vous, quelle est l’émotion dominante de cette partie de vous ? La tristesse ? La colère ? La peur ? Autre chose ? Cette émotion indique qu’un besoin n’est pas nourri pour cette partie de vous. Selon vous toujours, quel est ce besoin ? Il s’agit d’un besoin psychologique, vous pouvez vous aider en parcourant cette liste : Sentiments et besoins humains. Vous pouvez aussi vous imaginez en train de lui poser la question directement.

Une fois que vous avez la réponse, remerciez cette partie de vous-même en lui disant que vous l’avez comprise. Vous pouvez lui dire des paroles rassurantes et même la prendre dans vos bras. Vous pouvez lui dire que désormais, vous savez qu’elle existe et que vous allez pouvoir prendre soin d’elle en lui apportant ce dont elle a besoin. Pour le moment, ça sera toujours sous la forme du tabac et de la cigarette mais très bientôt vous lui apporterez sous une forme qui sera bien plus bénéfique pour votre santé.

Assurez-vous qu’elle est bien ok avec cette idée avant de prendre congé. Accueillez toutes les émotions qui arrivent.
Notez le besoin que vous avez identifié.

3. N’arrêtez pas de fumer

Les visualisations régulières que vous avez faites vous ont sans doute déjà permis de réduire considérablement votre consommation de tabac. Peut-être avez-vous déjà apporté des changements dans votre vie : davantage d’activité physique, une meilleure alimentation, une meilleure régularité dans votre sommeil, plus de temps pour vous, etc. Il est important que vous n’arrêtiez pas de fumer tout de suite. Continuez à fumer sans rien changer. Et quand vous vous sentez prêt(e), faites cet exercice.

Tout d’abord, prenez une bouteille d’eau (pleine), enlevez l’étiquette et écrivez à la place au marqueur “AMOUR”. Vous pouvez inscrire aussi le besoin que vous avez identifié dans l’exercice précédent, par exemple “SÉCURITÉ” ou “CONFIANCE”.

L’eau, source de vie

Fermez les yeux. Identifiez dans votre histoire, un moment où vous avez ressenti de l’amour (ou de la sécurité ou de la confiance…). Connectez-vous à cette expérience : voyez ce qu’il y a à voir, entendez ce qu’il y a à entendre, et ressentez ce qu’il y a à ressentir. Lorsque vous êtes bien en présence de ce sentiment, amplifiez toutes les sensations agréables qui parcourent votre corps, diffusez-les dans chacun de vos organes, envoyez ce message d’amour dans la moindre de vos cellules.

Une fois que vous vous sentez au maximum du bien-être, envoyez votre amour à cette eau. Imaginez un courant d’énergie, sous forme de gaz, de chaleur, de particules lumineuses ou de ce qui vous vient à l’esprit.  Mentalement voyez ce courant d’énergie passer de votre corps à votre bouteille d’eau. Imaginez que votre eau se charge de tout le positif de cette émotion extrêmement intense, qu’elle se purifie à son contact et qu’elle acquiert des propriétés incroyables.

Prenez ensuite le temps d’imaginer les gens que vous aimez en train de vous envoyer leur amour, de la même manière.  Voyez ce courant d’énergie sortir de leur corps et traverser l’espace pour affluer jusqu’à votre bouteille.

Et comme chaque être humain a reçu la capacité d’aimer  (ou comme chaque être humain sait ce qu’est la sécurité ou la confiance en soi…), imaginez que chaque être humain sur cette terre accepte de vous donner un peu de son amour. Voyez tous ces humains en pleine communion, en train de vous envoyer de cette énergie qui vient s’accumuler dans votre bouteille. Vous pouvez imaginer son éclat s’intensifier peu à peu, ou sa couleur changer, ou voir une aura s’agrandir tout autour.

Encore plus loin

Imaginez ensuite chaque animal, chaque plante. Chaque être vivant. Ou même chaque élément. Imaginez divers endroits de la planète, des paysages grandioses où la faune et la flore sont disposés à partager avec vous leur amour. L’amour ne se divise pas, il se multiplie, plus on le partage, plus il est fort.

Imaginez ce courant d’énergie s’élever des forêts primaires d’Amazonie et d’Afrique. Pensez à la force et la sagesse des arbres séculaires qui y vivent.

Imaginez ce courant d’énergie s’échappant de nuées d’oiseaux volant où bon leur semble. Songez à la liberté qu’ils éprouvent quand ils ne sentent plus que la résistance de l’air dans leurs plumes, au dessus de toute pollution.

Imaginez la surface calme des grands lacs. Laissez votre esprit vous emmener dans les déserts chauds ou froids, les grandes plaines, les océans peuplés d’innombrables animaux capables de vous transmettre cette énergie puis partout où il lui plaira d’aller.

Imaginez cette énergie s’élever de l’eau des torrents de montagne qui érode les pierres depuis des siècles, d’une clarté incomparable. Vous pouvez même sentir la fraîcheur de cette eau sur votre visage, sur vos mains. Vous pouvez imaginer les sommets de ces montagnes, là où l’air est le plus pur, déployer pour vous cette énergie bienveillante, porteuse de calme, de paix, d’amour, de confiance, de sérénité. Inspirez cet air.

Vous pouvez imaginez cette énergie affluer de toute part, de toute la nature à la surface de la terre, mais aussi en provenance du soleil et du reste de l’univers !

Vous voyez alors d’abord votre bouteille luire d’une lumière qui s’intensifie à mesure que l’amour s’y concentre. Puis cette lumière disparaît doucement pour laisser place à de l’eau pure, dont les molécules ont été structurées pour qu’elle soit la plus bénéfique possible, avec des vertus réparatrices et apaisantes incomparables.

Garder le choix

Vous n’avez pas encore arrêté de fumer. Quand l’envie arrive, vous avez le choix.

Vous pouvez allumer une cigarette. Et à chaque bouffée, vous pourrez imaginer vos poumons et vos bronches se remplir de fumée. Voir le goudron s’y fixer et réduire votre capacité respiratoire. Vos artères vont se réduire. Certain de vos capillaires sanguins vont même totalement disparaitre. Vos dents vont jaunir et votre peau se ternir. Et vous savez que c’est cela qui se passe quand vous fumez.

Ou vous pouvez boire de cette eau. L’eau, source de vie, dont votre corps est constitué à 65%. Vous pouvez l’imaginer descendre le long de votre gorge et commencer à diffuser dans votre corps des messages de paix, d’harmonie, de confiance, d’amour, dans chacune de vos cellules qui se régénèrent en permanence grâce à l’eau que vous buvez. De la pointe de vos orteils jusqu’au sommet de votre crâne. Passant par chacun de vos organes. Votre cerveau, vos organes digestifs puis votre cœur et enfin vos poumons. Si vous y prêtez attention, vous les sentez déjà s’ouvrir plus largement et vous offrir une respiration plus profonde, apaisée. Vous pouvez voir des mots apparaître, AMOUR, CALME, PAIX, SÉCURITÉ, CONFIANCE, etc.

Vous avez alors une confiance inébranlable en votre force, en vos capacités. Car vous acceptez d’être faillible, d’être imparfait(e), comme chaque être vivant de cet univers. Vous avez le droit de vous tromper, vous avez le droit de faire des erreurs, ce n’est pas grave, ce qui compte c’est d’apprendre.

A chaque fois que vous ressentez l’envie de fumer, vous pouvez consacrer la moitié du temps que vous consacreriez à une cigarette à boire quelques gorgées de cette eau et à faire cette visualisation. Ou bien vous pouvez continuer à fumer.

Finalement, quand votre bouteille sera vide, vous n’aurez qu’à la re-remplir et à recommencer du début.

Pour conclure

De prime abord, ces exercices peuvent paraître insignifiants ou trop simples mais en réalité, les bienfaits de la méditation sur la santé ne sont plus à démontrer. Faites-les avec conviction.

Ils n’ont pas pour but de vous faire arrêter de fumer. Soyez donc totalement rassuré(e) si vous pouvez continuer à fumer après les avoir faits. Le but de ces exercices est de vous aider à re-créer du choix dans vos comportements. Si vous n’y êtes pas arrivé(e) jusque là, c’est parce que vous n’aviez pas le choix. Inutile donc de culpabiliser, ce n’est pas de votre faute. Tout le monde fait tout pour vous faire croire qu’il est difficile d’arrêter de fumer. C’est le principe même de l’esclavage.

Toutefois, vous n’êtes pas condamné(e) à rester prisonnier(-ère) du tabac jusqu’à la fin de vos jours. Il est en effet facile d’arrêter de fumer si l’on s’en convainc.

Et vous, vous en êtes où avec le tabac ? Prenez le temps de vous voir en train de saisir votre commentaire avant de le faire 😉
Et si vous vous en sentez le coeur, vous pouvez partager cet article sur les réseaux sociaux parce que ça pourra aider ceux qui veulent arrêter de fumer 🙂

Offrir au monde
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

MauvaisSans intérêtMoyenBonExcellent (2 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Laisser un commentaire